Accro aux clics
Désintoxiquez-vous ici

 

logo du Galuchat

Réveillon de Noel

INVITATION

logo du Galuchat

 desssin d'arrête de poisson au régime
L'écailler
du Galuchat

 desssin d'arbre (encyclopédie)
Encyclopédie de
tous les savoirs

 desssin de slip (humour en dessin)
Humour
en dessins

 desssin de merde (les pages cons)
Les pages
"cons"

 dessin de robinet
Les sujets qui fâchent

 desssin de coeur (courrier du coeur)
Le courrier
du coeur

 desssin de marguerite (le galuchat madame)
LE GALUCHAT
MADAME

 desssin de livre
Littératueurs
d'humour

 desssin de pompe à vélo (consommateur)
Consommation

 desssin de crayon (pages interactives : forum, livre d'or, archive)
Nous et Vous :
Forum, archives, etc.

 © Tous les textes et les dessins appartiennent à leurs auteurs ne pas s'en servir sans permission manuscrite (pour la plupart ils cherchent du boulot, pensez à eux, écrivez-nous)



Le cannibalisme

Assistons-nous à un retour de la cuisine traditionnelle ou est-ce les derniers soubressauts d'une civilisation en train de mourir ? en tout cas voilà une sujet qui ne demande comme les tripes qu'à devenir à la mode. C'est donc avec délectation que le galuchat vous propose ce petit digest du cannibalisme, à réserver aux mordus des sciences humaines.

Historique du cannibalisme

Nous retrouvons les prémices du cannibalisme dès Adam et Eve avec la première recette de la "feuille de vigne farçie" qui coûtat l'exil aux 2 protagonistes. N'oublions pas Jésus-Christ avec "ceci est mon corps, prenez et mangez, ceci est mon sang prenez et buvez" et son livre de cuisine cannibale "Aimons-nous les uns, les autres".

Emballage de "ceci est mon corps, ceci est mon sang"

Etoffe ayant servi à l'emballage des restes de la Cène.

Dans sa Chronique des Croisades, Raoul de Caen raconte que les francs mangeaient les tripes de leurs ennemis, est-ce là la première recette des tripes à la mode de Caen, et si l'on fit bouillir le cadavre de Saint-Louis à Tunis n'était-ce pas pour s'assurer d'encas substanciels durant la longue traversée de la méditerranée? Le rhum qui servit à la conservation du cadavre de l'amiral Nelson ne fut jamais rejeté à la mer. Quant à Thomas Cook qui se fit manger aux îles Sandwich par quelques gastronomes autochtones n'était-il pas un maillon dans la longue chaine du cannibalisme?

Plus récemment, le japonais Issei Sagava, invita à sa table sa petite amie tout comme ce prisonnier français qui ne se contenta pas, lors d'une crise de boulimie, de dévorer des yeux son condisciple.

Pieds au rayon boucherie d'un supermarché cannibale

rayon boucherie dans un super marché cannibale

Méfiez-vous de la viande pas fraîche dans votre super marché, regardez bien la date limite de consommation.

Les causes du cannibalisme

 Parce que c'est bon, est sans doute la première cause du cannibalisme. Mais si on rentre un peu dans le vif du sujet, on se rendra compte que la faim y est pour beaucoup. Il arrive aussi que l'on croit s'attribuer les vertus du consommé en dévorant quelques attributs virils, en réalité on attrappe surtout ses maladies (le Kuru est une maladie type Creuztfeld-Jacob qui s'attrape uniquement par consommation de sa propre espèce).

Il paraitrait aussi que la mastication d'un guerrier serve à ennuyer la famille de ce dernier, mythe ou réalité, nous vous laissons le choix.

 

Petit intermède culinaire

L'auberge du missionnaire :

Si lors d'un voyage touristique, dans la belle région morvandelle, une halte culinaire s'impose, au lieu de manger sur le pouce au détour d'une hypothétique aire de repos, prenez donc le temps de venir manger à l'auberge du missionnaire (15, chemin de l'Ogre à Brassy).

Auberge du missionnaire à Brassy, 15 chemin de l'Ogre

Dans un des dernier restaurant cannibale de France le chef vous fera gouter sa fameuse terrine, mais nous vous conseillons aussi parmi le vaste choix de la carte : la tarte aux poils sauce blanche, un délicieux amuse-bouche qui ravira les palais les plus délicats, suivi par un traditionnel pote-au-feu, et si la farandole de faux mages ne vous cale pas, prenez une religieuse, comme dessert. Vous accompagnerez le tout d'une veuve Cliquot.

Il existe une menu junior : Frisée aux lardons, Petit bout de chou farci, Petit suisse et tartelette aux allemandes ou si vous préférez sucer un eskimo, le choix vous sera offert.

Pastilles Monléon à l'extrait de Léon

 (Pub) A la place d'un chat dans la gorge,
préférez les pastilles Mon Léon à l'extrait de Léon.

 

Physiologie du cannibalisme

Dès la naissance l'homme faute de dents est obligé de sucer le sein de sa mère, et des fois même, faute de mère, de sucer son pouce. En avançant en âge se développe l'auto-consommation, les ongles, les peaux mortes, les croûtes de plaies sont autant de phénomènes d'auto-cannibalisme. Lors du passage à l'âge adulte, avec la découverte d'un partenaire de jeux adéquat, le goût des autres se parfait au travers du baiser, de la fellation et de bien d'autres techniques amoureuses. Et si les mères de famille ne mangent plus le placenta de leurs nouveaux-nés, c'est sans doute pour mieux se l'étaler sur leur visage lors de la transformation de ce dernier en produit anti-rides.

Des tas d'expressions courantes viennent d'un cannibalisme quotidien :

Retire ton doigt de la bouche quand tu parles - Avoir le feu au cul - Boire des paroles - Mignon à croquer - Ne pas être dans son assiette - Mettre les pieds dans le plat - Prendre parties - S'en mordre les doigts - Se faire sauter - Se faire sucer la moëlle - Être au four et au moulin, ...

 

Cannibalisme et culture

Le cannibalisme aussi à laisser une trace importante dans la culture occidentale.

La littérature ancienne imprégnée des légendes grecques, tel "Chronos dévorant ses enfants" ou plus prosaïquement "Le Banquet" de Platon ou "Amphitryon" de Plaute est le prémice de la déferlante de la littérature moderne qui au travers de l'imprimerie permit une diffusion massive d'excellents ouvrages de littérature cannibale. Robinson Cru, Zoé cuite de Daniel Defoë, Salambô de Malarmé, La Cousine Blette de Balzac, La peau de Malaparte, ... Nous ne citerons pas tout les ouvrages de cuisine mais le classique "La nouvelle cuisine familiale" de Ginette Oyez-Latable retiendra particulièrement l'attention.

La peinture a aussi représenté le cannibalisme, "Le Radeau de la méduse" de Géricault ou, de Rembrandt, "La leçon de cuisine".

Cours de cuisine cannibale par Rembrant

Cours de cuisine cannibale par Rembrandt

Jusqu'au cinéma, où le cannibalisme a laissé son empreinte : Cannibal Holocauste - L'intestin de Babette - L'elle ou la cuisse - La grande bouffe - Le cuisinier, le voleur, la femme et son amant - Delicatessen - Le diner de cons - Le dur à cuire pote Emkine - Mes chairs amis - Little Big Mac - Le goût des autres, ...

 

Homme de boucherie (détail)

Les recettes de nos grands-mères

LA TOURTE GRAND-MÈRE :

Ingrédients :
POUR LA PATE : 300 g de farine - 250g de beurre - 1/2 tasse d'eau.
POUR LA FARCE : 6 l de vin blanc - 1 oignon moyen - 1 gousse d'ail coupé fin - 1/2 c à café de sel - 1/2 c à café de thym - 1/2 c à café de sauge - une grand-mère encore fraîche - 1 pomme de terre émincé - 100 g de lard.

Préparation :
Mélangez la farine et le beurre, ainsi que votre demi tasse d'eau pour obtenir une boule de pâte.
Prenez vos 4 litres de vin blanc et beurrez la grand-mère, une fois saoûl, découpez-les parties charnues en dés de 2cm que vous mettrez à cuire avec tous les autres ingrédients à cuire  avec les 2 litres de vin restant dans une cocotte.

Glissez votre farce entre 2 couches de pâte dans un grand moule.

Mettez 10 minutes à four chaud, puis 20 minutes à four très chaud.

Si vous avez trop de farce, pensez au hachis parmentier "Grand-mère". Peut être fait d'avance et être congelé.

cent façons de préparer les maigres

Extrait du livre: 100 façons de préparer les maigres par Mlle Rose aux Editions du Castor Austral.

 

Quelques annecdotes cannibales "croustillantes"

 

Le président Idi amin Dada commencait toujours ses repas par un petit blanc sec et les finissait par un petit noir serré.

§

A l'origine le président de la république, lors de certaines cérémonie en province, ne recevait pas, comme actuellement, un bouquet de fleurs des mains d'une petite fille mais directement une petite fille et son bouquet garni.

§

La jeune reine Imatoelapma des îles Samoëns avait tellement mauvais goût que personne en reprit lors de son banquet d'intronisation.

§

Le bout d'un antillais est toujours plus épicé que le bout d'un blanc

§

La viande d'un alcoolique est meilleure en sauce

§

Les vampires n'aiment, en général, pas le boudin trop cuit.

 §

Forum con

votre avis sur nos
photos dégoutantes